WORDS OF THE RING : LA WEB-SÉRIE TOLKIEN FRIENDLY

Co-produire une web-série événement avec ARTE France pour promouvoir la diffusion du documentaire Tolkien, des mots, des mondes.

Lire la suite

Lorsqu’en décembre 2014, ARTE France lance le documentaire J.R.R. Tolkien, des mots, des mondes, en marge du cycle que la chaîne dédie à l’auteur de fantasy culte, elle contacte Bigger Than Fiction dans le but d’établir une stratégie pour en faire la promotion sur le web. L’agence opte alors pour Words of the Ring, une mini-web-série qui puise son concept comique dans la visée didactique du film.

Et si le nouvel argot urbain hype trouvait sa source dans les langues de Tolkien ?! C’est sur cette interrogation saugrenue que repose la web-série co-produite par ARTE Creative, dont les trois épisodes explorent, avec humour, les conséquences du débarquement d’idiomes tolkiennistes dans notre quotidien… Chaque fois, une langue différente de l’univers de Tolkien est abordée, par le prisme d’une tribu urbaine spécifique. La street parle le sindarin, les trendies, le quenya, et les hipsters le khuzdûl, selon une logique de démystification résolument « lol » conçue pour surprendre profanes et initiés. Cette visée humoristique se retrouve dans l’ensemble du dispositif transmédia pensé autour du documentaire. De la référence assumée à Kourtrajmé, qui crée du décalage dans la mise en scène par l’emploi de plans léchés en noir et blanc et d’un montage rythmé, au « tweet generator », qui permet de se faire mousser en gazouillant dans les langues illustrées via #Tolkien2Rue, tout converge pour offrir à l’utilisateur une expérience inattendue et franchement distrayante.

Nul besoin d’un doctorat en philologie pour plonger dans le monde barré de Words of the Ring : la web-série a rencontré une belle adhésion auprès du public français et allemand, en accumulant près de 25 000 vues malgré son thème très pointu. Par ailleurs, l’appréciation des fans a été au rendez-vous puisque la diffusion des épisodes a déclenché un vrai dialogue avec les puristes sur le web.

Réduire

Objectifs

  • Anticiper et accompagner la diffusion d’un documentaire à la thématique ciblée sur un ton adapté au grand public comme aux fans
  • Construire une écriture web ludique en marge d’un format documentaire TV
  • Animer l’ensemble d’un cycle thématique TV en proposant des concepts créatifs à destination des médias sociaux

Résultats

  • 25 000 vues cumulées sur Youtube et ARTE Creative
  • Relais par des supports puissants (Le Journal du Geek, Madmoizelle, Brain Damaged…), pour un total cumulé de 9 millions de visiteurs uniques mensuels