J-5 avant les Cross Video Days 2015

Chaque année depuis 6 ans, les Cross Video Days s'adressent spécifiquement aux projets multiplateformes, transmédia, ainsi qu'aux projets linéaires destinés à une diffusion web.

J-5 avant les Cross Video Days ! réalisateurs et producteurs de contenu cross-media se donnent rendez-vous le 11 et 12 juin 2015 au Docks de Paris pour cet événement incontournable.

Le Cross Video Days est le premier marché cross média professionnel en Europe. Un rendez-vous immanquable auquel participera une fois de plus Bigger Than Fiction, votre atelier transmédia. Après un appel à projets record de 378 projets reçus provenant de 51 pays différents, la sélection officielle regorge d’inventivité et de surprises !
Cette sélection marque un tournant majeur pour l’événement qui est devenu en seulement deux ans un marché au rayonnement international. Et pour preuve: L’anglais devient la première langue de production, elle représente 59,38% des projets reçus.

L’appel à projet est désormais clos, et pour cette nouvelle édition, le content market a retenu 64 projets issus de 22 nationalités différentes. Un melting-pot médiatique et technologique très coloré qui n’a pas échappé à notre œil. Voici 5 projets pitchés qui m’ont particulièrement plu.

Les 64 projets sélectionnés diffusés au Content Market des Cross Video Days les 11 & 12 Juin sont officiels !

BARABADOR

Visuel extrait de Barababor, un projet de Fabien Weibel et Laurent Witz concourant aux Cross Videos Days 2015.

Barabador est une série d’animation télévisuelle, se déclinant également sur tablette, supports mobiles et jeux vidéo. Le projet nous plonge dans le quotidien d’un navire colonial à la recherche de nouvelles terres à conquérir. L’entêtement de ces conquistadors du dimanche à vouloir coloniser des territoires tous plus hostiles les uns que les autres et leurs défaites cuisantes m’ont conquis (sans jeux de mots laids). Les graphismes en 3D sont plutôt séduisants, ils donnent aux personnages vigueur et présence. L’humour et la dérision avec laquelle Fabien Weibel et Laurent Witz abordent un tel sujet est presque coupable.

Cette production (signée ZEILT) 100% Luxembourgeoise a été sélectionnée par le jury du content market et concours face aux 63 autres projets, souhaitons-lui bonne chance !

A SONG FOR NOLA

"A song for Nola" est long métrage réalisé par Emil Mkrttchian et produit par HY Pictures (Arménie) & produit par  Apricot Stone AB (Suède).

« A song for Nola » est long métrage réalisé par Emil Mkrttchian et produit par HY Pictures (Arménie) & produit par Apricot Stone AB (Suède).

Changement d’ambiance radical avec A Song For Nola, réalisé par Emil Mkrttchian et produit par HY Pictures (Arménie) & Apricot Stone AB (Suède). Ce projet concours dans la catégorie cinéma et animation. Cette fiction directement inspirée d’une histoire vraie narre le périple poignant de Nola, une jeune arménienne dotée de pouvoirs magiques. En effet, la belle possède le pouvoir d’échanger avec l’aura des gens lorsqu’elle hume une chanson. Un pouvoir hérité de son père, Van, s’étant exilé à Véhéran. A Nolaland, un monde parallèle au notre, elle devra avec l’aide du groupe musical Aparazh, retrouver son père qui est le seul à comprendre le mystère autour de ses pouvoirs magiques.
La création d’une communauté de fans exclusivement jeune autour de ce projet m’a particulièrement plus, et la gamification de la fiction semble justifiée et en accord avec la dimension éducative de ce film d’animation.

A song for Nola a pour centre narratif un film d’animation. Ce projet transmedia storytelling se déploie sous la forme de jeux vidéos, produits dérivés, titres musicaux originaux et applications. A Song for Nola sera disponible en salles de cinéma, consoles de jeux vidéos et toute sortes de supports mobiles.

Avec une estimation de budget à 650 000 euros, et seulement 35 000 euros en poche Hasmik Hovhannisyan, compte sur cette édition du Cross Videos Days pour trouver des investisseurs. Nous lui souhaitons bonne chance !

Dofus Livre I : Julith

Dofus réalisé par Anthony Roux et Jean-Jacques Denis et produit par la société Ankama (France).

Dofus réalisé par Anthony Roux et Jean-Jacques Denis et produit par la société Ankama (France).

Ce nouveau projet piloté par Ankama est doté des mêmes particularités que ses prédécesseurs : il est unique !

Le livre de Julith nous plonge dans l’imaginaire Dofusien, au sein de la somptueuse ville de Bonta. Cette ville est l’une des trois factions du célèbre jeu en ligne massivement multijoueur. Là-bas Joris, 10 ans mène une vie des plus paisibles jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Julith, une sorcière vengeresse issue de Brakmar, la faction rivale. Il s’en suit plusieurs cycles de péripéties durant lesquelles Julith aidé de ses amis, tentera de sauver la ville entière.
La qualité des illustrations de ce projet m’a particulièrement plus et le trailer disponible ci-dessous m’a conquis.

Ankama est un des pères fondateurs de la culture transmédia jeunesse en France, et la première firme graphique à s’être imposé dans le monde de l’imprimé avec Ankama éditions.

Nous ne doutons pas de la qualité de ce projet et ne nous préoccupons pas non plus de son financement. L’ensemble de l’opération sera entièrement financée par Ankama. Les Cross Video Days sont pour l’équipe pilotée par Antony Leroux, le moyen de faire parler de ce projet mais également sensibiliser les acteurs transmedia storytelling étrangers à leur projet.

BEYOND FRIGHTENED

beyond frightened

Beyond Frightened est un document interactif produit par Polar Star, une société de production espagnole.

Ce documentaire conjointement produit par France 5, Al Jazeera et de nombreuses chaînes documentaires espagnoles utilise des techniques propres au thriller afin de nous plonger dans les secrets du commerce maritime. Une industrie qui nous fait parvenir 90% de nos biens de consommations et qui opère selon ses propres règles, reposant sur la puissance du drapeau et la négociation. Qui ferme les yeux sur le trafic de drogue, la pollution et plus important, le trafic humain. L’expérience Transmedia de ce projet repose sur des interactions entre le spectateur et le documentaire qui dépasse celles d’un programme traditionnel. Il repose sur une plateforme multi-média disponible sur internet et comportant des archives sur le sujet. Un jeu disponible sur mobile permettant de traquer en temps réel les bateaux, en coopération avec un site internet spécialisé, et enfin un roman graphique, un support qui fait sens pour narrer la sombre histoire d’un navire trafiquant.

Ce projet de taille possède une dimension humaine qui invite tout un chacun à émettre une réflexion sur ce sujet qui nous touche tous. Ce projet, tout comme celui d’Ankama, est déjà entièrement financé et n’est présent aux Cross Video Days que dans un cadre promotionnel.

Beyond Frightened innove en s’adressant au spectateur d’une manière intelligente et adaptée à ses habitudes. En développant un projet transméda d’envergure les créateurs de ce projet dotent le spectateur d’une source de savoir physique, instantanée, mais également factuelle.

THE TASTE OF RISK

taste_of_risk

The Taste of Risk réalisé par Cédric Bonin.

The Taste of Risk est un projet français, réalisé en réalité augmentée et développé par Cédric Bonin.
The Taste of risk consiste en deux éléments, un documentaire, ainsi qu’un programme en réalité augmentée. Il nous plonge dans le quotidien de trois athlètes excellant dans quatre disciplines sportives de l’extrême : le free-ride snowboarding, le surf, l’apnée constant et la planche à voile. Le documentaire nous offre une analyse de notre société du point de vue de ces remarquables athlètes ainsi qu’une étude comportementale de ces athlètes par des sociologues.

Tout comme Antony Roux, Cédric Bonin souhaite activement trouver des partenaires étrangers susceptibles de diffuser leur contenu hors de l’hexagone.

Souhaitons leur bonne chance!

Cette prochaine édition des Cross Videos Days s’annonce riche en surprise! C’est avec passion et envie que l’équipe Bigger Than Fiction se joindra aux candidats le 10 et 11 Juin aux Docks de Paris !